Bon, je viens de me rendre compte (2 heures plus tard...), que pour que mon écran atctile envoie les infos de chauffage...il fallait que le lui dise qu'il était bien en mode chauffage!!

 

Bref, j'ai réussi à modifier la méthose d'ouverture des vannes, mais c'est pas easy a expliquer...

Pour faire simple, on a le choix entre deux modes généraux de maintien de la T° dans la piece:


-Le mode "avec 2 hystérisis", typiquement le thermotat à lamelle que l'on a dans le couloir et qui fait du bruit...
Gros gros inconvénient: ce thermostat a justement une marge de déclenchement, et est "bete". Ce la est particuliermeent genant dans le cas d'un plancher chauffant, avec une grosse inertie.

Exemple: vous souhaitez une t° de 20°. Le thermostat à lamelle attendra que la t° tombe a 19° pour declencher le chauffage. Or, comme il faut (exemple!) 4 heures entre le moment ou la chaudiere démarre, réchauffe toute la chape et finisse par commencer a chauffer la piece, la t° de la piece peut tomber à 17°...
Ensuite, la peice va chauffer, et le thermosat va se couper a 21°...mais la chape va encore chauffer 4heures et la T° de la piece va monter à 23°...
On aura donc une t° comprise entre 17° et 23°, bel exemple d'inconfort et de perte d'énergie cumulés...

Ze solution est donc  la gestion "proportionnelle intégrale" (enfin 10 ans apres mon bac, je trouve la premiere utilité aux fameuses intégrales!!).
Qui va donc faire l'intégrale entre la t° souhaitée et la t° de la piece pour adapter le chauffage en fonction..
Du coup, la t° de la piece est de 20° constante...(théoriquement)...

Petit graphique vaut mieux que tout ce baratin  de vendeur de saucisson:

111

 

Normalement, vous avez déja compris que j'ai pris la solution PI....(gérée nativement par le z38i)

Ensuite, il ne reste plus qu'a paramétrer le z38i sur les caractéristiques du placher chauffant (ce qui va donc modifier sa méthode de calcul pour ordonner le chauffage à l'actuateur), et paramétrer l'actuateur sur les caractéristiques des vannes (temps d'ouverture/fermeture, et durée du cycle PI).